La fAbrique à sucres : une micro-sucrerie inédite soutenue par la Région – Région Hauts-de-France

« fABrique à sucres », c’est le nom du projet innovant de sucrerie bio, éthique et régionale qui doit voir le jour à l’automne 2024 sur la Zone du Lapin noir, à Escaudoeuvres dans le Cambrésis (59).
Porté par une société coopérative associant producteurs de betterave bio (à 51% des parts), transformateurs, distributeurs et partenaires, le projet sera soutenu par la Région pour un montant global de 1,33 million d’euros.

200 tonnes de betteraves par jour, à prix équitable

Depuis 2016, des producteurs de betteraves sucrières accompagnés par Bio en Hauts-de-France ont enclenché la création d’une filière sucre alternative qui s’attache à démontrer la nécessité de réinventer de nouveaux modèles économiques capables de répondre aux enjeux sociaux, écologiques, économiques et agronomiques. Sur la forme, le dimensionnement de l’usine (sucrerie de taille intermédiaire, polyvalente, avec un process simplifié et peu énergivore) doit permettre la transformation de 200 tonnes de betteraves par jour, soit une production annuelle de 2 100 tonnes de sucre intégral.

Le projet comprend la création de 13 postes, dont 9 saisonniers (une partie pourra toutefois être pérennisée au regard de la polyvalence de l’outil). Il associera 80 producteurs locaux qui bénéficieront d’un prix de rachat négocié équitable : 116 euros la tonne, contre 80 euros la tonne, celui des grands groupes sucriers.

Emploi, innovation, valorisation d’un produit régional emblématique

Les Hauts-de-France soutiennent ce projet qui valorise un produit agricole emblématique et dont le modèle économique répond à de multiples priorités régionales :

L’agriculture : valorisation de 400 ha de betteraves débouchant sur la production d’un nouveau produit de qualité labellisé bio. Perspective d’activités complémentaires comme la transformation de fruits et légumes en jus et sirops.
L’emploi : 13 emplois directs créés, avec un statut de forme coopérative (SCIC) soutenant l’économie sociale et solidaire ; soutien des partenaires agricoles (80 producteurs bio impliqués) et de toute une filière. Estimation de 7 ETP en sucrerie et de 50 ETP en main d’œuvre pour les 400 ha valorisés.
Le développement des territoires : nouvel atout économique impactant l’agriculture locale dans un périmètre de 100 km autour du site d’implantation, sur un terrain de 3,5 ha.
La réindustrialisation : relance d’une activité innovante, soutenant une filière agroalimentaire, en s’appuyant sur de nouveaux process de production.
La santé : production d’un sucre cristallisé bio intégral et équitable, soutenu par l’association Bio en Hauts-de-France, qui conserve davantage de nutriments et présente un meilleur indicateur Nutriscore.
La transition énergétique : process simplifié (en cours de brevetage) sobre en consommation d’eau et d’énergie s’inscrivant dans la dynamique régionale Rev3.

Autant d’atouts qui permettent à la Région d’entrevoir l’émergence d’une activité nouvelle pleine d’avenir qui pourrait même faire des petits !

Cet article La fAbrique à sucres : une micro-sucrerie inédite soutenue par la Région est apparu en premier sur Région Hauts-de-France.

​Catégorie : Actualités, agriculture, développement durable, emploi

La Mairie - cadre de vie - Charmes-aisne.fr - Commune Charmes Aisne

Les prochains événements

Retrouvez tous les évènements sur la page Agenda

Partagez cet article