Alban Briceno : portrait du lauréat du prix Génération #HDF de CréaTalents 2023 ! – Région Hauts-de-France

Alban Briceno nous vient tout droit de l’Université de Lille ! Doctorant en 5e année de Musicologie, enseignant et « porteur de projet », le jeune nordiste polyvalent a eu la chance d’être sélectionné pour participer au concours CréaTalents 2023 et d’y remporter le prix Génération #HDF !

En parallèle de ses études, Alban Briceno et son projet « VIBSTRA » sont aussi incubés à la Plaine Images (Tourcoing) depuis plus d’un an. C’est grâce à eux qu’il a connu le concours, et qu’il en ressort aujourd’hui lauréat !

Pourquoi avoir choisi de participer au CréaTalents ? Quel était votre objectif ?

« Tous les concours d’entrepreneuriat ne s’adressent pas à tous les porteurs de projets, notamment lorsque l’on est en phase dite « d’antecréation » [stade embryonnaire de l’expérience entrepreneuriale, sans résultats financiers]. Par chance, CréaTalents est ouvert aux porteuses et porteurs situés à ce stade, ce qui a constitué une première raison à ma participation », nous indique Alban Briceno.

« La deuxième, c’est que le concours s’ancre autour de la filière artistique [artistes et projets à finalité artistique]. Parmi les autres participants et lauréats, que je salue au passage, il y avait des illustrateurs, des cinéastes, réalisateurs, des musiciens, etc. Or, la filière artistique est l’une des composantes clés que je cherche à explorer à travers mon projet, puisqu’il s’agit aussi de stimuler la création musicale », continue-t-il.

Qu’est-ce que cette récompense vous a apporté ? Que retirez-vous de cette expérience ?

« La découverte du Fresnoy de Tourcoing, qui est un lieu extraordinaire, être au contact des autres participants, des artistes talentueux avec des propositions esthétiques fortes… J’ai eu un véritable plaisir à découvrir tout cela. Enfin, le prix constitue un élément de valorisation de mes travaux scientifiques, c’est un point important lorsque l’on est jeune chercheur aujourd’hui, notamment en Sciences Humaines et Sociales et dans une discipline comme la musicologie, encore peu connue et comprise du grand public ».

VIBSTRA, un projet unique en son genre

VIBSTRA est un projet singulier. Né dans le cadre de sa thèse, VIBSTRA est pensé par Alban pour développer « une nouvelle forme de musique basée sur les vibrations ». L’objectif derrière la création de ce projet est très simple : « partager plus également l’expérience de la musique entre sourd, malentendant et entendant« .

« Ce qui me motive n’est pas de chercher à imposer une vision de la musique aux personnes sourdes qui, en vérité, se débrouillent très bien elles-mêmes, mais plutôt de créer quelque chose en commun sans que l’injonction de l’oreille et de l’audition ne soient impliquées » , nous indique Alban Briceno.

Ce projet et son créateur ont pour volonté d’amener une réflexion collective quant aux potentiels futurs métiers du monde du spectacle et leur accessibilité, notamment auprès des personnes sourdes et malentendantes, qui peuvent difficilement y accéder aujourd’hui.

Comment ça marche ?

Ce projet, avec le soutien du Fonds Régional d’Incubation, de HdFiD ainsi que la collaboration de la startup PoEZee, est le fruit de plus d’un an de recherches et de travail.

Son concept est le suivant : basé sur l’utilisation de l’enceinte innovante « Pacini 8 » conçue et développée dans le cadre de sa thèse, le système consiste à « spatialiser des vibrations pour pouvoir composer une nouvelle forme de musique pour le corps, dans laquelle l’oreille n’a pas de rôle à jouer ». En clair, « les vibrations forment des figures, des trajectoires, que l’on peut dessiner et composer, un peu comme on compose des notes dans la musique écrite occidentale », nous explique Alban Briceno.

Notons que l’enceinte sera fabriquée en France, à la demande, et conçue à partir de matériaux durables. Un projet qui s’inscrit pleinement dans la dynamique rev3.

À qui est-ce destiné ?

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, ce projet n’est pas conçu uniquement pour les personnes sourdes et malentendantes, mais bien pour tous, peu importe « l’état de notre système auditif »!

« La nuance est très importante, car il s’agit de ne pas concevoir des technologies qui ciblent un public en particulier et de stigmatiser ainsi nos différences, mais plutôt de faire de notre diversité une force esthétique au service de la création artistique », expose Alban Briceno.

Les clients visés par cette nouvelle technologie sont principalement les organismes de création et de diffusion musicale du territoire, les festivals, les entités culturelles territoriales, les associations culturelles, les lieux d’apprentissage de la musique ainsi que les laboratoires de recherche.

Un projet engagé

« Des technologies faites pour durer et qui servent à tous, tous les jours : voilà ce que je souhaite ».

Selon Alban Briceno, « Il y a un non-sens dans le fait d’aller extraire des matières premières dans un coin du globe, de les transformer et de les assembler dans un autre, puis d’envoyer l’équipement fabriqué dans une salle de concert pour un usage qui, bien souvent, reste très limité ». C’est pourquoi, le jeune nordiste ancre son projet VIBSTRA dans l’économie circulaire et de la fonctionnalité afin de lutter contre l’obsolescence technologique et réduire son impact sur l’environnement.

« Même s’il y a des éléments difficiles à relocaliser pour l’heure à l’échelle microscopique d’un projet comme le mien (ex : les composants électroniques d’origine asiatique), cela n’empêche pas d’agir individuellement et collectivement pour que les choses avancent, en multipliant les initiatives et changer ainsi petit à petit les règles du jeu », nous indique-t-il.

CréaTalents, le concours Pictanovo

Le CréaTalents est un concours organisé par Pictanovo sur le thème des industries culturelles et créatives, soutenu par la Région Hauts-de-France.

À destination des étudiants et jeunes diplômés des Hauts-de-France, il permet aux jeunes ayant un projet (personnel ou scolaire) relevant des industries culturelles et créatives, de faire connaître leur projet et de gagner des prix pour le financer !

L’objectif : « aider les étudiants de la région à développer leur projet, leur esprit d’initiative et d’entrepreneuriat ».

Participer au CréaTalents 2024

Pour participer au CréaTalents 2024 et tenter de remporter trois prix de 1 000 € et de mettre en lumière votre projet, c’est par ici !

La finale aura lieu le jeudi 27 juin 2024 au Fresnoy (Tourcoing) !

Le conseil d’Alban Briceno aux futurs candidats : « Mon conseil serait d’oser rester soi-même et suivre sa propre voie. Ne pas dévier de ses convictions personnelles, tout en cherchant à les partager le plus possible pour créer du commun ».

Si VIBSTRA est aujourd’hui un pur produit des Hauts-de-France, Alban voit cette échelle locale comme son « laboratoire d’expérimentation ». À terme, l’objectif sera d’étendre le projet à travers l’Hexagone et l’Outre-mer, ainsi qu’au Luxembourg, à la Suisse et à la Belgique !

Pour soutenir Alban Briceno et son projet VIBSTRA, rendez-vous sur son profil LinkedIn !

Cet article Alban Briceno : portrait du lauréat du prix Génération #HDF de CréaTalents 2023 ! est apparu en premier sur Région Hauts-de-France.

​Catégorie : culture, handicap, innovation, musique, proximité, recherche, territoire

La Mairie - cadre de vie - Charmes-aisne.fr - Commune Charmes Aisne

Les prochains événements

Retrouvez tous les évènements sur la page Agenda

Partagez cet article