Aides aux entreprises, la Région sur tous les fronts – Région Hauts-de-France

Les Hauts-de-France, une Région qui soutient plus que jamais le développement économique dans son territoire. Aide à l’implantation ou à l’expansion, innovation, performance industrielle : les Hauts-de-France sont au rendez-vous de l’activité de ses entreprises et donc de la création d’emplois. Et les exemples sont nombreux !

Tiamat, nouvelles batteries d’avenir en Hauts-de-France

L’une des grandes satisfactions économiques des Hauts-de-France, en particulier dans le domaine énergétique, c’est l’implantation de Tiamat à Boves, près d’Amiens. Gigafactory spécialisée dans la conception et production de batteries de sodium-ion, elle illustre la nouvelle dynamique dans laquelle les Hauts-de-France prennent une place déterminante. Son implantation, d’ici 2025, va ouvrir de nouvelles perspectives en termes de production de batteries, mais aussi en matière de R&D sur ce segment particulièrement innovant. Elle va aussi engendrer des emplois : 400 créations d’ici fin 2026, pour atteindre environ 1 400 en 2028 ! Voilà pourquoi la Région Hauts-de-France vient d’engager une subvention de soutien à l’investissement à hauteur de 8,2 millions d’euros.

Friction accélère sur ses plaquettes de frein

Filiale du groupe américain MAT, l’entreprise MAT FRICTION NOYON est spécialisée dans la fabrication de plaquettes de freins pour l’automobile. Une subvention régionale de 200 000 euros lui est accordée pour accompagner son projet de développement. La société souhaite mener un investissement sur deux ans pour augmenter de façon conséquente ses capacités de production en pièces destinées aux véhicules électriques pour répondre au marché. Ce projet s’accompagnera de la création de 35 emplois en CDI etp sur le site de Noyon (60), qui en compte actuellement environ 190. La société s’est également engagée dans un programme de R&D (en partenariat avec le CETIM et l’UTC de Compiègne) pour faire évoluer ses produits au regard des normes demandées en matière d’émission de particules de freinage.

Hileores, des micro-batteries d’avenir

La jeune entreprise, lauréate du prix Deeptech du French Tech Rise en 2023, est spécialisée dans le développement de composants de stockage d’énergie, tels que des micro-batteries Li-ion et des micro-condensateurs diélectriques. Elle s’inscrit dans la dynamique régionale Rev3 en réduisant au maximum les déchets électroniques et l’utilisation de ressources (eau, cobalt, zinc, cuivre, aluminium, lithium, platine, titane, nickel), tout en visant un allongement de durée de vie de ces batteries. Hileores envisage un investissement de plus de 520 000 euros et la création de 26 CDI etp dans les trois ans. La Région accompagne ce projet innovant à hauteur de 120 000 euros au titre du dispositif d’aide Start UP.

Vers des essais cliniques dématérialisés

L’entreprise Omniscience, implantée dans la métropole lilloise, travaille sur la dématérialisation et l’optimisation de la gestion des essais cliniques par l’automatisation des flux d’informations, la sécurisation et la gestion centralisée des données, tout en assurant leur intégrité et leur confidentialité. Leur plateforme collaborative vise à optimiser la recherche clinique sur les aspects règlementaire, opérationnel, budgétaire et administratif afin de simplifier la collaboration des parties prenantes. Près de 180 000 euros HT d’investissement et 19 création de CDI etp sont annoncés. Les Hauts-de-France accordent à ce projet une subvention de 95 000 euros.

500 emplois de performance industrielle créés ou maintenus

Investissement performance industrielle, c’est le dispositif régional destiné à aider les entreprises à franchir une étape dans leur développement et leur compétitivité dans un contexte international hyper concurrencé. Ce soutien accompagne des stratégies d’entreprises de moyen-long terme. Ce jeudi 30 mai 2024, la Région a voté l’octroi de près de 670 000 euros à destination de 9 entreprises du territoire. Agrandissement de sites, modernisation d’appareils de production, achats d’équipements numériques innovants, nouvelles lignes de production ou encore relocalisation d’activité : les crédits accordés vont permettre de créer 42 emplois en CDI etp et d’en sauvegarder 462.

Bière iodée en vue !

À Rang-du-Fliers (62), la Brasserie Grandes Marées veut mettre le houblon au goût du jour local. Son projet : créer un lieu de vie alliant bar-boutique, visite de la brasserie et ateliers de découverte autour de la bière artisanale. Deux gammes de bières à ancrage local (une permanente, traditionnelle, et une éphémère qui se voudra plus innovante et originale) seront proposées. Cinq emplois seront créés, et pas moins de 355 500 euros investis, pour un outil de production d’une capacité annuelle de 2 500 hl. La Région accorde 25 000 euros pour l’implantation de cette activité brassicole dans un secteur géographique qui n’en disposait plus.

4,6 millions d’euros d’investissement à Interfit Maubeuge

Intégrée depuis 2018 dans le groupe italien Allied, l’entreprise Interfit, à Maubeuge (59), fête ses 60 ans avec de nouveaux projets de modernisation. Spécialisée dans la fabrication d’éléments en acier (tubes courbes, tuyaux, profilés creux et accessoires) pour le secteur Oil-Gaz-Eau et Nucléaire, elle est même l’un des leaders mondiaux du marché des raccords à souder en acier carbone. Un investissement de 4,6 millions d’euros va être consenti pour l’achat de nouveaux outils, lignes et équipements thermiques, permettant de diversifier la production (nuances d’aciers de tubes plus riches et spéciaux, complément de gammes sur des dimensions de coudes manquantes) sur le site de Maubeuge, qui emploie aujourd’hui 80 salariés. 30 créations d’emplois devraient accompagner cette diversification, que les Hauts-de-France subventionnent à hauteur de 150 000 euros.

Un second site pour la SAS Manufacture de Senlis

Née en 2014 à Senlis, l’entreprise façonne et assemble des articles de maroquinerie de luxe. En 2022, elle comptait 209 salariés pour un chiffre d’affaires généré de 13,5 millions d’euros, ancrant ainsi au fil du temps son savoir-faire (tant sur les articles sacs et bagages que sur les articles équins et canins). La société souhaite s’implanter sur un deuxième site à Margny-lès-Compiègne (60). L’investissement engendré s’élève à s’élève à 10,3 millions d’euros dont 3,7 millions d’euros pour l’outil de production lui-même. La Région a voté une aide à hauteur de 600 000 euros d’aide à l’implantation pour ce développement qui va conforter l’activité de la société manufacturière – 250 emplois d’artisan-sellier-maroquinier devraient être créés sur les quatre prochaines années – mais également contribuer à la requalification d’une friche industrielle (ancien terrain militaire).

Intégration du handicap dans l’emploi

L’emploi pour tous, c’est aussi le soutien face au handicap. Voilà pourquoi les Hauts-de-France ont validé la subvention de 20 000 euros à destination de la société Carpentier Logistique, à Calais (62). Spécialisée dans le transport routier de marchandises, intégrée au groupe Transports Carpentier, elle compte 48 employés. Un de plus prochainement, puisqu’elle prévoit le recrutement d’une personne porteuse d’un handicap. Cette embauche nécessite toutefois l’acquisition et l’adaptation préalables d’un véhicule de transports. Le montant conséquent de cette opération s’élève à près de 310 000 euros.

Crusta’C continue son histoire en Hauts-de-France

Vent de fraîcheur sur l’activité de Crusta’C, à Boulogne-sur-Mer (62), port leader en matière de transformation des produits de la mer. Spécialisée dans la transformation de crevettes cuites réfrigérées, l’entreprise emploie 91 CDI etp. Elle souhaite se développer par la modernisation de son process et l’extension d’activité pour devenir le référent de la crevette tropicale crue sur le marché européen.

L’opération contribue à la stratégie régionale rev3 à travers la modernisation/transformation des installations existantes, l’acquisition de nouvelles lignes plus performantes et la réduction des emballages consommés. Le projet global (2,35 millions d’euros au total) intègre le maintien des emplois existants et la création de 7 CDI etp sur les trois prochaines années. La Région apporte une subvention de 150 000 euros au titre de l’Aide au Développement des Grandes Entreprises.

Des avenants face à la crise

Les Hauts-de-France n’ont pas été épargnés par la crise sanitaire, et ses conséquences sur l’activité économique se ressentent toujours. Voilà pourquoi la Région reste aux côtés de ces entreprises dont le plan a pris du retard, mais qui gardent un potentiel à sauvegarder. Des avenants sont ainsi régulièrement proposés pour permettre à ces chefs d’entreprise de prolonger la durée d’accord de subvention régionale pour maintenir leur activité et leurs perspectives. Trois nouvelles sociétés viennent d’en bénéficier : Enta à Lille, Happlyz Médical à Pierrefonds (60) et Etika Spirulina à Villeneuve d’Ascq (59).

Cet article Aides aux entreprises, la Région sur tous les fronts est apparu en premier sur Région Hauts-de-France.

​Catégorie : Actualités, économie, emploi, innovation, rev3

La Mairie - cadre de vie - Charmes-aisne.fr - Commune Charmes Aisne

Les prochains événements

Retrouvez tous les évènements sur la page Agenda

Partagez cet article